Le rôle de la sophrologie dans l’accompagnement à la naissance

Au fil des années, des progrès médicaux et des nombreuses recherches concernant l’importance des différentes étapes de la naissance ; la sophrologie a aujourd’hui toute sa place parmi les spécialités qui lui sont dédiées.

Elle peut intervenir avant même la fécondation, si les parents souhaitent s’y préparer et appréhender l’équilibre parental sur les plans physique, psychologique et spirituel qui seront favorables à l’équilibre de l’enfant désiré.

Plus généralement, l’accompagnement en sophrologie sera sollicité pendant la grossesse afin de préparer la maman à mieux vivre ses émotions, son corps de femme et de future mère.

La relaxation va apporter la détente afin de libérer l’occytoxine, hormone du plaisir, importante dans le développement de la grossesse puisqu’elle apporte souplesse dans les articulations et favorise l’ouverture du col de l’utérus. Une mère suffisamment détendue va fabriquer plus facilement la dopamine, hormone d’attachement, et la prolactine, hormone de la sécrétion de lait.

Le travail sur l’analgésie permet de diminuer la douleur et stimule le monde intérieur de la femme au fil de sa grossesse. Le travail sera essentiellement orienté vers les zones du corps sollicitées, telles que le bassin, le ventre et le dos. La respiration, base fondamentale dans toutes les étapes de la grossesse, est tout aussi essentielle lors de l’accouchement.

Mais la grossesse est avant tout l’affaire d’un couple. Il est donc important d’inclure le père dans la période de gestation et les changements temporaires mais profonds qui laissent des traces dans l’ensemble psycho-physique de la femme, le psychisme de l’homme et la relation de couple.

La sophrologie va contribuer également à renforcer la présence, l’écoute et le sentiment de sécurité nécessaires à l’enfant. C’est dans la vie intra-utérine que le fœtus construit les premières bases affectives et émotionnelles sur lesquelles se développeront ses potentialités intellectuelles qui lui permettront l’ouverture aux autres et l’intégration au monde.

Malgré l’évocation des rôles traditionnels de parents biologiques, père et mère, il est néanmoins important de souligner que « parent », dans son étymologie tout comme dans sa fonction, est la personne qui va accompagner l’enfant, l’aimer et le protéger et qui l’aidera ainsi a trouver sa place.

par | 29 mars 2021 | Sophrologie